Un amour contagieux pour la Mission Humanitaire

Nous aimons ce que nous faisons et nous souhaitons que nos bénévoles puissent avoir la même sensation. Nous voulons partager l’expérience de ce que ça fait de sortir de la zone de confort et de finir par être parfaitement à l’aise. De peut-être commencer le projet en se demandant: “Qu’est-ce que je fais ici?” … Et de repartir avec la pensée “j’Aurais aimé rester plus longtemps”. En fait, nous croyons que le bénévolat est tout aussi important pour soi que pour les autres.
Nous voulons que nos volontaires soient en mesure de vivre une expérience de valeur humaine, étant très satisfait(e)s de ce qu’ils/elles font, en rendant quelqu’un heureux, mais aussi en se sentant 100% assisté par nous-mêmes et par l’ONG locale.

Si nous ne parvenons pas à vous faire vivre cela, nous avons échoué …

volunteer-cochabamba

“La vie en Bolivie est fantastique. J’ai été agréablement surpris par la façon dont de nombreux autres bénévoles locaux m’ont accueilli. J’ai rencontré et appris beaucoup des gens en restant avec eux pendant mon temps libre. La ville est riche en culture et en choses à faire – des tonnes de concerts, de beaux parcs, la nourriture délicieuse des foires, des gens extraordinaires, etc. Mon travail de bénévole auprès de jeunes enfants a été difficile, mais enrichissante. Je suis très heureux d’être venu ici ”.

Dan Sturm (États-Unis), Cochabamba, Bolivie
volunteer-hanoi

“J’ai vécu une super expérience de travail à Hanoi, au Vietnam, avec des enfants handicapés. J’ai eu l’occasion, pendant deux mois, de rencontrer des gens extraordinaires ainsi que de connaître le pays et la culture vietnamienne. Mon emploi du temps était de 4 heures par jour du lundi au vendredi. Les week-ends nous avions le temps de voyager ou de se reposer.

Être au contact des enfants et travailler avec eux a vraiment été extraordinaire. J’ai beaucoup appris d’eux et je me suis impliqué dans mon travail. Au début, c’était difficile de s’adapter, mais il faut savoir prendre son temps et en une semaine j’agissais avec confiance avec les enfants. Le bénévolat est une façon de vous impliquer dans un projet local qui fini par vous rendre tout ce que vous avez pu donné.

Il est aussi un moyen de voyager et de découvrir d’un point de vue plus local. J’étais avec une ONG locale où je pouvais compter sur son aide à n’importe quel moment. C’est une expérience que je n’oublierais jamais”.

Lorna Casamitjana Agustí (Espagne), Hanoi, Viêt-Nam
Mission Humanitaire Stephanie Las Tolas, Écuateur

“Mon experience en en Équateur est vraiment interessante ! Chaque jour j’apprends de nouvelles choses comme la technique du misnetting, mais je decouvre aussi beaucoup de plantes, d’insectes et d’animaux qui me sont inconnus ¡ De plus, la langue espagnole est un vrai plaisir pour les oreilles. Chouette aventure !”

Caroline Gérard (Belgique), Las Tolas, Équateur
volunteers-vietrnam-hcmc

“Il y a une multitude de façons de découvrir le monde, néanmoins je pense que voyager et travailler dans un pays est la meilleure manière de connaître le visage le plus vrai et profond d’un pays. Je suis parti à Ho Chi Minh City, au Viêtnam. J’ai travaillé dans un temple bouddhiste qui s’appelle Leaf Pagoda, qui possède un orphelinat et un petit potager. Ces deux semaines ont été uniques, inoubliables, le lieu était incroyable, avec sa beauté, la tranquillité qu’on pouvait y ressentir, et par dessus tout, la proximité qui s’est créée avec les habitants locaux.”

Beata Bielowka (Pologne), Ho Chi Minh City, Viêt-Nam
volunteer-hanoi

“Je suis ici depuis trois semaines de mon séjour de sept mois à la ferme, et déjà mes attentes ont été surpassées. La tranquillité à la ferme m’a permis d’ouvrir mon esprit à de nouvelles expériences, à des idées et à des cultures, pour ne pas mentionner le progrès que j’ai déjà fait en espagnol!

J’ai appris tellement ici et je me sens très connecté à l’environnement autour de moi. Même si cela ne représente que peu de temps à ce jour, je ne doute pas que cela restera une expérience que je ne l’oublierai jamais.”.

Gentry (États-Unis), Canoa, Équateur
volunteers-peru-cusco

“Ce fut ma première expérience en tant que volontaire international. Le fait que le projet soit bien organisé et qu’il y ait comme une éducation alternative avec un apprentissage pour les enfants à travers des valeurs qui, souvent, sont quelque peu bafouées de nos jours (l’amour , la générosité , la diversité…). L’expérience du travail avec les enfants est très enrichissante et dès le premier instant on est traité avec une affection impressionnante. Bien que l’idée de départ était d’essayer d’aider dans le projet, je me suis vite rendu compte que ces enfants qui sont dans des situations défavorisées m’ont beaucoup donné au niveau des valeurs et ont changé ma vision de la vie.”

Jacobo (Espagne), Cuzco, Pérou
volunteers-ecuador

“Quand je décidé de faire du bénévolat, mon but était de faire quelque chose de bien, de travailler quelque part, où il est apprécié que j’aide. Voilà ce que je l’aime d’être bénévole au programme de préservation de la tortue à Puerto Lopez; vous sentez vraiment que le travail que nous faisons ici est utile et qu’il peut effectivement aider à préserver les tortues. Et aussi, vous vous sentez vraiment proche de ces animaux, il est tout simplement merveilleux de les voir nager ou d’aider les bébés à trouver leur chemin dans la mer.C’est tout simplement une belle expérience”.

Sarah (Allemagne), Puerto Lopez, Équateur
volunteers-hanoi

“Je me sens assez chanceux d’avoir pu passer un mois à enseigner l’anglais aux enfants d’Hanoi. Ayant quelques temps de congé entre deux emplois je voulais avoir l’opportunité de me détendre un peu pendant un certain temps, mais je voulais aussi aider les autres et faire quelque chose de positif. INTVS a rendu cette expérience beaucoup plus simple, en m’aidant à organiser chaque étape du processus afin que je puisse arriver en étant sûr que tout serait en ordre. Impossible de ne pas le recommander”.

David Pierre Eliet (Royaume-Uni), Hanoi, Viêt-Nam
Mission Humanitaire Stephanie Hanoi, Vietnam

“J’ai fait du travail volontaire parce que j’avais envie d’aider c’est sûr mais aussi apprendre une autre culture et mieux la comprendre. Au Vietnam ce que j’ai trouvé difficile c’était la barrière linguistique assez importante je trouve ça nuisait beaucoup à mes interventions mais heureusement on avait le soutien des autres bénévoles.
Cependant les plus belle récompense sont le sourire et la joie des enfants heureux de te voir étaient.
Je conseille de se laisser aller, de s’ouvrir à cette nouvelle culture, à ce que les gens te disent, d’aller explorer, de poser des questions et de s’attendre à être déboussolée! Aussi avoir un moyen de traduction exemple un dictionnaire rend cela plus facile. Et se renseigner sur la culture avant de partir pour ne pas mal interpréter et faire de faux pas.
Dans mon expérience comme volontaire j’ai appris que malgré les difficultés la barrière linguistique nous pouvons quand même être utile ! Aussi le Vietnam est assez déstabilisant mais je les adoré!!”

Stephanie, Hanoi, Viêt-Nam
Mission Humanitaire Denise Hanoi, Vietnam

“J’ai travaillée comme bénévole avec des enfants handicapés mentaux pendant 3 mois au Centre « Morning Star » à Hanoi. Pendant ce temps, j’ai appris beaucoup de choses de cette culture différente, mais à la fois incroyable. J’ai eu quelques collègues merveilleux qui m’ont aidée à m’adapter, et ils ont été très gentils de m’inviter à me joindre à leurs vacances annuelles! Cela montre jusqu’à quel point les gens vietnamiens sont gentils!
En travaillant avec des enfants je me suis rendu compte que j´adore travailler avec, et pour d’autres personnes, et cet aspect est quelque chose qui a affecté mon travail en tant que concepteur/designer, où je m’efforce de faire des projets qui ont un effet positif et significatif dans la vie des gens. Être bénévole a été la meilleure aventure de ma vie, et quelque chose que je vous recommande vivement.”

Denise Clemente, Hanoi, Viêt-Nam
Mission Humanitaire Alix HCMC, Vietnam

“J’ai eu la chance de vivre 3 mois à Ho Chi Minh et de partager des moments uniques avec les enfants de l’orphelinat Leaf Pagoda. Je passais la journée à l’orphelinat afin de prendre soin des enfants et de jouer avec eux. Nous sommes logés dans une maison avec d’autres volontaires, c’est un lieu d’accueil très convivial. Les membres de l’association et les volontaires locaux sont très disponibles et à l’écoute. Il est également possible de visiter Ho Chi Minh et ces alentours pendant le week end, ce qui permet de découvrir d’avantage le pays. Je ne sais pas trouver les bons mots pour décrire cette expérience extraordinaire. J’ai appris énormément de choses grâce à ce volontariat, je pense sincèrement que ça a changé ma vie. C’est une aventure humaine intense en découverte, en émotion et en partage. J’ai pris un plaisir fou à m’immerger dans la culture vietnamienne si différente de la nôtre. Je garde particulièrement en tête les rires des enfants, les longs échanges silencieux avec les moines et le bonheur de la simplicité. J’espère qu’avec ces quelques mots je vous aurais donné l’envie de partir. Il faut le vivre pour comprendre à quel point c’est fort. “

Alix, HCMC, Viêt-Nam
WhatsApp Image 2017-07-12 at 10.40.44

 

Pourquoi avez-vous décidé de faire du bénévolat? J’aime me sentir utile et aider les autres. Et je voulais aussi avoir une expérience de bénévolat

Qu’avez-vous trouvé le plus difficile? La communication avec les enfants et les enseignants locaux.

Qu’avez-vous trouvé le plus gratifiant? Chaque jour, quand j’étais à l’école et les enfants venaient me dire « bonjour! » avec un sourire sincère et les yeux pleins d’espoir.

Qu’avez-vous appris de cette expérience? Comment utiliser toutes les ressources possibles afin de faire le meilleur travail possible. J’ai aussi appris ce que signifie le bonheur.

Quels conseils donneriez-vous aux futurs bénévoles? Il faut avoir un esprit ouvert pour profiter le mieux de cette expérience, une expérience qui a certainement été le meilleur de ma vie. Et ils doivent être reconnaissants envers le peuple et doivent avoir une grande capacité d’adaptation.

Anna Grau, Provence de Takeo, Cambodge